Übersicht Suche Kontakt

Radler Home

Né de l'éventail

Karlsruhe - centre dynamique au coeur de l´Europe

Situé dans la vallée du Rhin entre les monts du Palatinat, les Vosges et la Forêt Noire, Karlsruhe est un centre jeune et accueillant au cœur de l'Europe. Joie de vivre, ouverture d'esprit, libéralisme badois et hospitalité légendaire caractérisent ses habitants. L'ancienne résidence du pays de Bade et capitale du Land compte actuellement quelque 287 000 habitants et constitue le centre de la région du Rhin Supérieur, une métropole dont la renommée en tant que «Résidence du droit» dépasse les frontières nationales. Elle doit cette dénomination aux instances suprêmes qu'elle héberge, la Cour constitutionnelle de la République Fédérale d'Allemagne et la Cour fédérale de justice. «Aller à Karlsruhe» est devenu depuis longtemps le synonyme de l'Etat de droit.

Karlsruhe est aussi appelée «ville verte». Un quart de sa superficie est recouvert de forêts, qui comme le jardin zoologique municipal touchent le centre ville.

Marktplatz mit Pyramide
Symbole de la ville-éventail:
la pyramide sur la Place du marché devant l'Hôtel de ville

Mosaïque multicolore aux facettes multiples

En 1715, le margrave Charles Guillaume de Baden-Durlach fonda la ville de Karlsruhe le long des allées partant toutes comme des rayons du château vers le sud. C'est ainsi que les plans de la famille princière absolutiste donnèrent naissance à l'éventail devenu célèbre dans le monde entier et qui de nos jours encore marque la physionomie du centre ville. Au cours de la première moitié du 19e siècle, l'architecte Friedrich Weinbrenner donna aux rues du centre cette apparence «classique» qui leur confère ce charme très particulier. Les agglomérations suburbaines actuelles qui, pour certaines, sont nettement plus anciennes que le centre-ville arborent de nombreuses facettes et contribuent ainsi à la formation d'un ensemble comparable à une mosaïque multicolore. L'ensemble historique de Durlach, ville évoquée pour la première fois en 1196 et part de Karlsruhe depuis 1938, attire de nombreux visiteurs.

Arts et culture aux premières loges

Les arts et la culture, dont les origines remontent pour une grande part à une famille princière, admiratrice des arts, ont conservé jusqu'à nos jours une importance toute particulière dans la ville-éventail. Cette renommée est perpétuée par le Badisches Staatstheater avec ses différentes salles et les différents théâtres privés, l'Académie des arts plastiques, le Conservatoire de musique, le Badischer Kunstverein, le Musée municipal au Prinz-Max-Palais, la Maison des états (Ständehaus) avec la Bibliothèque municipale, lieu de souvenir du berceau de la démocratie parlementaire qui jadis se trouvait à Karlsruhe, ainsi que par de nombreuses autres institutions vouées aux domai-nes culturels les plus variés. Le plus grand festival de plein air gratuit d'Allemagne «Das Fest» (la fête), qui attire plus de 100000 visiteurs chaque année,les Journées culturelles européennes, le Festival Händel et toute une pléiade d'autres festivals complètent le vaste programme culturel de la ville-éventail.

Symbiose unique des arts et de l'informatique

Karlsruhe revêt une importance particulière dans le monde de la culture internationale avec le Centre d'Art et de Technologie des Médias. La plus grande plate-forme européenne de production pour l'art multimédia se trouve dans un ancien bâtiment d'usine classé, long de 312 mètres. Le premier Musée des médias au monde constitue la principale attraction du bâtiment. A proximité de l'imposante bâtisse sur la Brauerstrasse se trouve la Galerie municipale (Städtische Gallerie) dont les trésors englobent les œuvres d'artistes allemands, entre autres de Hans Thoma et de Markus Lüpertz.

Zentrum für Kunst und Medientechnologie
«Fabrique» d'art unique:
le Centre d'Art et de Technologie des Médias

Sports et congrès bien placés au palmarès

Karlsruhe est également une destination de choix pour les rencontres sportives. La salle omnisport «Europahalle», «le doux foyer du sport badois», accueille régulièrement des compétitions internationales. Cette salle a relevé son plus grand défi en 1989 en accueillant les World Games, rencontre sportive réservée aux disciplines non-représentées aux Jeux olympiques. Le «Wildparkstadion», grand stade où le Karlsruher SC dispute ses matchs, se trouve au milieu de la forêt de Hardt. Le Centre des Congrès et des Expositions sur la Festplatz, permet à Karlsruhe de compter parmi les premières villes de congrès en RFA. Actuellement, la ville, en étroite collaboration avec des partenaires régionaux, se fraye également un chemin dans le monde des salons professionnels avec le Nouveau parc des expositions, aménagé sur l'ancien aérodrome de Forchheim.

«High tech» et «high life»: signes de marque

La ville-éventail bénéficie d'une réputation internationale dans le domaine de la recherche et des sciences. Dans l'Usine technologique (Technologiefabrik), fondée comme modèle dans le Land du Bade-Wurtemberg, de jeunes entrepreneurs se consacrent à leur mission avec un succès remarquable. Le potentiel de recherche et d'innovation de l'université avec ses quelque 20.000 étudiants, les trois autres écoles supérieures et de nombreuses institutions scientifiques avec le Centre de recherches de Karlsruhe à leur tête, est à la base de la position dominante de cette région économique dans le secteur des sciences et de la technologie. Notre ville est également à l'origine de la Région technologique de Karlsruhe (TechnologieRegion Karlsruhe), une entité qui permet aux villes et cantons du district de présenter leurs divers potentiels en étroite collaboration et de les exploiter au profit de tous. Le travail au sein de la région PAMINA dépasse, quant à lui, largement les frontières du Land puisque cette instance regroupe des villes et communes d'Alsace Nord, du Palatinat Sud et de la région médiane du Rhin Supérieur ainsi que le centre principal Karlsruhe.

«High tech», «high life» et esprit européen en accord avec «le caractère badois» : telle est l'image de Karlsruhe, centre moderne qui, en dépit de son dynamisme, a su conserver son charme et son attrait. Une ville où il fait bon vivre, une ville qui mérite une visite.


  
Physionomie de la ville: Un esprit planificateur· De la résidence princière à la ville moderne · Berceau de la démocratie et résidence du droit
A la pointe de la recherche et des sciences · Le secteur technologique, bastion économique· Karlsruhe, c'est toujours un peu les vacances
Les arts associent histoire et modernisme · Différents partenaires pour préparer l'avenir européen· La ville au cours des siècles - dates historiques
Bild Abschlußleiste
Presse- und Informationsamt -BS-